Rue Arthur Hardy 0478311xxx

Un contournement nord pour résoudre les problèmes de circulation dans Wavre?

Un contournement nord pour résoudre les problèmes de circulation dans Wavre ?

Parmi les arguments en faveur de la construction du contournement nord, on entend souvent dire que cette nouvelle route facilitera l’accès des travailleurs au zoning nord et diminuera la circulation de transit dans différentes rues à travers la ville de Wavre.

Il ne fait aucun doute que les rues de Wavre sont très encombrées pendant les heures de pointe du matin et du soir, au grand dam des riverains qui s’en plaignent à juste titre. Pour déterminer dans tout ce trafic la part de véhicules en transit vers le zoning nord, la consultation du plan communal de mobilité nous donne quelques éléments intéressants, grâce aux résultats des comptages des véhicules qui furent réalisés à cette occasion. En substance, les comptages à l’heure de pointe du matin (de 8 à 9 h), relèvent que, sur 8106 voitures entrant dans Wavre, 5429 (67%) restent dans la ville, 838 (10,3%) font demi-tour et ressortent par où ils étaient entrés et 1839 (22,7%) effectuent un transit par le centre, sans y rester plus de 20 minutes. De ces 1839 véhicules en transit, 540 sortent de Wavre vers le zoning nord, soit seulement 6,7% de la circulation entrant dans Wavre entre 8 et 9 h du matin[1]. De cette analyse il ressort que le contournement nord ne pourrait alléger que maximum 6,7 % du trafic de véhicules entrant chaque matin dans la ville de Wavre.

Dépenser plus de 27 millions pour réaliser un contournement qui aurait une influence si faible sur le trafic dans les rues de Wavre serait donc insensé, surtout si on considère le désastre environnemental qu’un tel projet provoquerait.

C’est pourquoi, et de manière à réduire plus efficacement les embouteillages en centre-ville, nous préconisons plutôt de s’attaquer en priorité aux trois chantiers suivants :

  • La mise en œuvre du projet d’aménagement de la sortie Bierges de l’autoroute E411, de manière à mieux fluidifier la circulation des automobilistes se rendant au zoning nord.
  • Une organisation concertée de la mobilité scolaire entre les écoles, les parents d’élèves et la commune, afin d’éviter autant que possible les transports individuels en voiture des jeunes vers les écoles ;
  • La réalisation par Infrabel du plan d’élimination des passages à niveau ;

Outre ces trois projets prioritaires, nous proposons également :

  • Le renforcement de l’offre de transports en commun via des Proxibus qui ont démontré toute leur pertinence dans de nombreuses villes du Brabant wallon, surtout à la lumière de la gratuité annoncée un peu partout pour ce service;
  • La mise en œuvre d’un plan mode doux, comportant la construction d’un réseau cyclable sécurisé dans la commune, condition essentielle à la généralisation de la pratique du vélo, en particulier chez les jeunes et les enfants fréquentant les écoles.

Benoît THOREAU


[1] Source : Plan communal de mobilité de Wavre – Diagnostic prospectif pages 74 et 75. 9